Le cratère du trésor d'Hildesheim

Le Trésor a été découvert le 17 octobre 1868 au pied du Galgenberg qui domine Hildesheim (petite ville de Basse-Saxe située à l’est de la Weser, au Sud de Hanovre).
En argent rehaussé d’or, il est composé de 70 pièces d'argenterie romaine datées du 1er siècle après JC.
Une hypothèse dit qu’il pourrait avoir appartenu au commandeur romain militairement actif en Germanie, Publius Varus Quinctilius, une autre suggère qu’il s’agirait plutôt d’un butin de guerre.

Le 17 septembre 1869, l’ensemble a été remis par le roi de Prusse au département des Antiques de Berlin (Altes Museum, actuel Musée de Pergame où il est toujours conservé).

A partir de 1874, Christofle (célèbre entreprise d'orfèvrerie et des arts de la table française, fondée à Paris en 1830) réalise une reproduction galvanoplastique en cuivre argenté et partiellement doré de toutes les pièces du trésor.

Cette nouvelle technique, alors révolutionnaire, consiste à appliquer une couche de métal sur une surface métallique ou sur d'autres surfaces conductrices à l’aide d’un procédé électrochimique.

Nous présenterons ce cratère, pièce la plus rare et importante de ce trésor, sur notre stand (n°26) lors du PAD Monaco qui se déroulera au Forum Grimaldi du 26 au 28 avril 2019.

Le cratère du trésor d'Hildesheim
Le cratère du trésor d'Hildesheim
Partager